Aller au contenu

Podcast parcours de l'eau - épisode 1

Giovanni Abbate, cantonnier et gardien de l'eau

Cantonnier, c’est un métier typiquement VIVAQUA, imaginé il y a plus de 100 ans par les fondateurs de l’entreprise. Son rôle: surveiller tous les jours les sites de production, assurer la qualité de l’eau et intervenir en cas de problème, comme l’explique Giovanni Abbate.

Ecouter

A propos de ce podcast

Suivez le chemin de l’eau, depuis le captage jusqu’à l'égout, à travers les 6 épisodes de notre podcast 'Parcours de l'Eau'

Ce parcours sonore, indiqué par des pavés en bronze à 6 endroits emblématiques pour VIVAQUA, plonge le promeneur dans le quotidien de nos collaborateurs, qui chaque jour, travaillent pour vous. En 2021, VIVAQUA fête 130 ans au service des citoyens!

Lisez la transcription

Bienvenue dans coulisses de VIVAQUA, à la découverte des métiers de l’eau

Première rencontre: Giovanni Abbate, cantonnier et gardien de l’eau

Dans le Bois de la Cambre et dans la Forêt de Soignes se cachent les 2 captages bruxellois de VIVAQUA.

‘Je m’appelle Giovanni Abbate, j’ai 44 ans et je suis cantonnier chez VIVAQUA.’

Ne cherchez pas sur le web la signification de “cantonnier dans une société d’eau”, vous ne la trouverez pas. Et ne cherchez pas un cantonnier dans une autre société d’eau, cela n’existe pas. Cantonnier, c’est un métier typiquement VIVAQUA, imaginé il y a plus de 100 ans par les fondateurs de l’entreprise. Leur rôle: surveiller tous les jours les sites de production, assurer la qualité de l’eau et intervenir en cas de problème, comme l’explique Giovanni.

‘Notre métier, c’est principalement la surveillance des eaux. On va goûter les eaux tous les jours, on va passer à différents endroits pour cela, on va regarder la limpidité de l’eau, si elle est claire, le goût et l’odeur. Ensuite, on vérifie que tous les instruments de mesure fonctionnent bien.’

Car la qualité de l’eau est aussi surveillée par des appareils, comme les turbidimètres qui mesurent en permanence la limpidité de l’eau.

Depuis sa création, VIVAQUA veille à protéger la ressource eau. Ses captages sont entourés de zones de prévention assez vastes. Dans ces zones, les activités sont réglementées afin d’éviter de polluer l’eau. L’usage des pesticides est par exemple interdit. Surveiller ces zones de prévention, cela fait aussi partie des missions des cantonniers.

‘Les zones de prévention qui se trouvent autour des captages sont très importantes. Il faut vraiment faire attention à ce qu’il n’y ait pas de pollution. Le cantonnier, il faut qu’il soit curieux. 

En résumé, le métier du cantonnier, c’est d’être les yeux de VIVAQUA sur le terrain.’

Le parcours de l’eau continue. Prochain rendez-vous avec Sabine Scholdis, la chimiste… alchimiste de l’eau.

Ecoutez les autres épisodes

© 2022 Vivaqua | Cookie policy